dimanche 14 juillet 2013

DOPAGE L’AMÉRICAIN TYSON GAY ET LE JAMAÏCAIN ASAFA POWELL CONTRÔLÉS POSITIFS

Gay nie s'être dopé sciemment. "Je ne vais pas vous raconter une histoire de sabotage" souligné Tyson Gay dimanche. "En gros, j'ai accordé ma confiance à quelqu'un qui m'a laissé tomber." Gay a précisé qu'il avait été informé vendredi par l'Agence anti-dopage américaine (USADA) que l'échantillon A était positif. L’échantillon B n'a pas été testé. Gay, qui n'a pas révélé la substance incriminée lors de ce contrôle, s'est défendu d'avoir jamais ingéré de produit dopant en connaissance de cause.

Les conséquences. Gay, attendu cette saison comme l'un des principaux rivaux du Jamaïquain Usain Bolt sur 100 m voire sur 200 m (dont il détenait la deuxième marque de l'année, en 19"74) a d'ores et déjà annoncé son forfait pour les championnats du monde de Moscou, qui auront lieu du 10 au 18 août prochain. Gay ne sera pas présent, non plus, lors du meeting Herculis de Monaco, qui se tiendra le vendredi 19 août. Ce contrôle positif devrait logiquement valoir une suspension de deux ans au champion du monde 2007 du 100 m.


De l'oxilophrine pour Powell. De son côté, le jamaïcain Asafa Powell, ancien détenteur du record du monde du 100 mètres, a été contrôlé positif à un stimulant lors des championnats nationaux organisés le mois dernier. "De l'oxilophrine (de la méthylsynéphrine) a été retrouvée et cette substance est considérée par les autorités comme un stimulant interdit", a fait savoir Powell.

"Je n'ai jamais été un tricheur". "Je veux dire clairement à ma famille, à mes amis et à tous les fans qui me soutiennent dans le monde que je n'ai jamais pris en connaissance de cause ou volontairement des substances interdites par les règlements. Je ne suis pas et je n'ai jamais été un tricheur", a-t-il ajouté. "Nous travaillons avec l'AMA (Agence mondiale anti-dopage) pour déterminer comme il a pu entrer dans son organisme", a dit Paul Doyle, l'agent de l'athlète.

0 commentaires:

Publier un commentaire